Retour à l'accueil
Les Superstitions 
 Les Superstitions
Le chiffre 13 
 Le chiffre 13
Les Superstitions et la Mort 
 Les Superstitions et la Mort
Les superstitions et Noël 
 Les superstitions et Noël
L' ascendant 
 L'ascendant
Astrologie 
 Horoscope de la semaine
 Les composantes céléstes
 Le Grand Horoscope 2017
 Astro forme
 Astrologie Amérendienne
 Astrologie Arabe
 Astrologie Egyptienne
 Astrologie Indienne
 Horoscope Celitque ou Gaulois
 Le pouvoir des rêves
 Horoscope chinois 2017
 Le sexe et les signes astrologiques
 Spécial bébé et future maman
Les secrets de Serge Arias 
 Naissance de l'Astrologie
 Mes Secrets
 Cafédomancie
 L'aleuromancie
 L'astragalomancie
 La cristallomancie
 La chiromancie
 La communication avec l’au-delà
 La lécanomancie
 La lithomancie
 La lune dans les signes
 La phrénologie
 La Tasséomancie
 Le pouvoir des allumettes
 Le pouvoir des rêves
 L'encromancie
 Les baguettes d'achilée
 Les blancs d'oeuf
 Les dominos
 Les secrets des Koris
Les signes 
 Signes astrologiques
Sites amis 
 BelleMartinique.com
 Gaïa Network
 Radio media Antilles

 

 


 

 

 

 


 

 

 
  Mystères d'hier et d'aujourd'hui   Voyant des stars   Actualité   Spectacles   Contactez moi   Liens partenaires 
   

Serge Arias est né le 25 mai 1944 à Lyon dans une cave, lors du bombardement de la ville.
Il est petit-fils de guérisseuse.

Après des études de violoniste, il obtient un 1er prix de violon à Genève. Son don pour la musique lui permet d'intégrer à 18 ans, l'Orchestre National de Paris. Au bout de 2 ans, sa passion pour les cartes le pousse à démissionner et à 20 ans, il ouvre son premier cabinet de voyance à Lyon.

Incorporé à Lyon, Serge Arias passe son temps à tirer les cartes à ses camarades, si bien que les autorités militaires préfèrent l'écarter du service actif. D'ailleurs, être exempté l'arrange bien : Il venait d’ouvrire son premier cabinet à Paris.

Sa réputation se répand très vite dans la capitale : Il a aidé Jacques Hébertot, le directeur d'un théâtre parisien. Au bord de la faillite, ce dernier lui demande de choisir une pièce pour sa prochaine saison. Celle-ci est jouée 2 ans à guichet fermé… " le flash qui sauve ". Très vite, Serge Arias s'attire une clientèle d'artistes, ce qui lui vaudra ce surnom de " voyant des stars ", un nom confirmé par sa carrière à la télévision.

 Il fait 2 fois le tour du monde pour étudier les techniques étrangères, et revient avec un acquis très important. Ainsi, il lui arrive d'utiliser différents supports de voyance du monde entier, tels que les écailles de poisson de la caraïbe, les haricots rouge, l'huile, le marc de café, la semoule, le sel, le riz, les pétales de rose, la cire de bougie, le sable noir, les coquillages, les épingles, le pendule, les dominos, les tâches d'encre...Au cours d'un de ses voyages, une gabonaise lui prédit son entrée dans une boite de conserve en feu… La télévision !

Dominique Cantien, rencontrée dans un ascenseur, séduite par son talent et son charisme, l'engage dans l'émission animée par Christophe Dechavanne, " C'est Encore Mieux L'après Midi ". Ensuite, ce sera avec Eric Galliano sur Antenne 2 puis TF 1. Il exerce son talent de voyance sur des stars comme Michel Galabru, Richard Boringer, Amanda Lear, Nicoletta, France Gall, Jean-Claude Brialy, Bernard Lavilliers… Mais aussi Simone Veil : Une voyance dans les pétales de rose... Il va jusqu'à prédire la victoire de Pialat au festival de Cannes, en direct à la télé.

Son surnom de " voyant des stars, star des voyants " lui colle, désormais, à la peau : Il fait partie des meilleurs.

Depuis, les plus grands de ce monde se l'arrachent, malgré ses incessants voyages entre ses cabinets répartis dans les DOM (Fort de France, Pointe à Pitre, Saint Denis de la Réunion) et la France métropolitaine (Paris, Lyon, Bordeaux, ).

Retour à la page d'accueil