Retour à l'accueil
Les Superstitions 
 Les Superstitions
Le chiffre 13 
 Le chiffre 13
Les Superstitions et la Mort 
 Les Superstitions et la Mort
Les superstitions et Noël 
 Les superstitions et Noël
L' ascendant 
 L'ascendant
Astrologie 
 Horoscope de la semaine
 Les composantes céléstes
 Le Grand Horoscope 2017
 Astro forme
 Astrologie Amérendienne
 Astrologie Arabe
 Astrologie Egyptienne
 Astrologie Indienne
 Horoscope Celitque ou Gaulois
 Le pouvoir des rêves
 Horoscope chinois 2017
 Le sexe et les signes astrologiques
 Spécial bébé et future maman
Les secrets de Serge Arias 
 Naissance de l'Astrologie
 Mes Secrets
 Cafédomancie
 L'aleuromancie
 L'astragalomancie
 La cristallomancie
 La chiromancie
 La communication avec l’au-delà
 La lécanomancie
 La lithomancie
 La lune dans les signes
 La phrénologie
 La Tasséomancie
 Le pouvoir des allumettes
 Le pouvoir des rêves
 L'encromancie
 Les baguettes d'achilée
 Les blancs d'oeuf
 Les dominos
 Les secrets des Koris
Les signes 
 Signes astrologiques
Sites amis 
 BelleMartinique.com
 Gaïa Network
 Radio media Antilles

 

 


 

 

 

 


 

 

 
  Mystères d'hier et d'aujourd'hui   Voyant des stars   Actualité   Spectacles   Contactez moi   Liens partenaires 
   

L’ ASTROLOGIE

JAMAIS  les horoscopes n'ont eu un tel succès qu'aujourd'hui.

Selon un sondage de la Sofres, nous serions 90% à connaître notre signe astrologique et 50% à y croire. Les promesses d'une rencontre amoureuse, d'un succès professionnel ou d'un gain d'argent grâce à l'influence de Vénus, de Mars ou de Jupiter nous fascinent ou nous amusent.

Née des observations des premiers astronomes dans la Babylone antique, au IIe millénaire avant notre ère, l'astrologie s'appuie sur des siècles de pratique pour affirmer l'authenticité de ses propos.

L'astrologie, telle que nous la connaissons, est née chez les Chaldéens, en Mésopotamie, au IIe  millénaire avant notre ère. Les premiers astrologues étaient des prêtres. Ils pratiquaient un art divinatoire réservé à une élite et ne s'intéressaient pas aux destins individuels.

C'était, en fait, d'excellents astronomes. Ils s'étaient rendu compte que certains points lumineux situés dans la voûte céleste c'est-à-dire dans la partie visible du ciel au-dessus de nos têtes, se déplacent différemment des autres : ce sont les "astres errants", les planètes. Ils ont par ailleurs regroupé des étoiles bien visibles en constellations. Ils ont attribué un signe à chacune d'entre elles et ont ainsi défini le zodiaque, c'est-à-dire la zone de la sphère céleste dans laquelle se déplacent les planètes.

Ce n'est que beaucoup plus tard, vers 350 avant notre ère, que l'astrologie individuelle a fait son apparition. Elle a été codifiée en 130 de notre ère : l'astronome grec Claude Ptolémée est l'un des premiers à avoir donné des attributs aux signes, comme la force ou le courage

La séparation s'est opérée peu à peu au cours de l'histoire, au rythme de la progression des connaissances scientifiques.

 La rupture a été consommée en 1666 lorsque Colbert, alors ministre de Louis XIV, a définitivement exclu l'astrologie de l'Académie des Science