Retour à l'accueil
Les Superstitions 
 Les Superstitions
Le chiffre 13 
 Le chiffre 13
Les Superstitions et la Mort 
 Les Superstitions et la Mort
Les superstitions et Noël 
 Les superstitions et Noël
Astrologie 
 Horoscope de la semaine
 Les composantes céléstes
 Le Grand Horoscope 2017
 Astro forme
 Astrologie Amérendienne
 Astrologie Arabe
 Astrologie Egyptienne
 Astrologie Indienne
 Horoscope Celitque ou Gaulois
 Le pouvoir des rêves
 Horoscope chinois 2017
 Le sexe et les signes astrologiques
 Spécial bébé et future maman
Les secrets de Serge Arias 
 Naissance de l'Astrologie
 Mes Secrets
 Cafédomancie
 L'aleuromancie
 L'astragalomancie
 La cristallomancie
 La chiromancie
 La communication avec l’au-delà
 La lécanomancie
 La lithomancie
 La lune dans les signes
 La phrénologie
 La Tasséomancie
 Le pouvoir des allumettes
 Le pouvoir des rêves
 L'encromancie
 Les baguettes d'achilée
 Les blancs d'oeuf
 Les dominos
 Les secrets des Koris
Les signes 
 Signes astrologiques
Sites amis 
 BelleMartinique.com
 Gaïa Network
 Radio media Antilles

 

 


 

 

 

 


 

 

 
  Mystères d'hier et d'aujourd'hui   Voyant des stars   Actualité   Spectacles   Contactez moi   Liens partenaires 
   
Quand les superstitions s’emparent de la fête de Noël


De tous temps et de toutes les régions du monde, la fête de Noël suscite de nombreuses croyances et superstitions.
Qui n'a jamais embrassé son bien-aimé sous le gui en guise de porte-bonheur et de promesse de mariage ?
Les nombreuses croyances relatives à Noël sont soit extrêmement bénéfiques, avec de grands pouvoirs de chance, soit, au contraire, malheureuses.

Le soir de Noël est le soir de la Nativité, à savoir celui de la naissance de Jésus. Ainsi, la nuit de Noël enlève tout pouvoir aux mauvais esprits et aux sorciers, en raison de son caractère sacré.

Le diable lui-même meurt au moment où naît le Sauveur du monde. Et pour célébrer ses funérailles, la grosse cloche des églises sonnait autrefois le glas une heure avant la messe de minuit.
 

Le soir de Noël apporterait, dans bon nombre de croyances, la chance.

Ainsi, un enfant né le jour de Noël est voué à un avenir prometteur. Il jouira ainsi toute sa vie de chance et de bonheur.

Côté finances, Noël est également très prometteur. Si vous trouvez un noisetier, il y poussera un rameau d'or.

Si vous parvenez à le couper entre les 12 coups de minuit, la richesse vous sera assurée à tout jamais.

 Mais attention, car si vous n'y parvenez pas avant la fin des 12 sons de cloche, le malheur pointera son nez.

Cette période spéciale est reconnue pour l'enrichissement, car l'or serait partout. Par exemple, dans les cimetières. Creusez donc un trou à minuit et vous ferez fortune.


Du côté de la divination,

La nuit de Noël est extrêmement favorable à toute pratique divinatoire.                                                                                      
Ainsi, les rêves faits au cours de cette nuit se réaliseront certainement.

Dans les pays de tradition germanique, c'est le jour privilégié pour consulter les oracles et interroger le sort.

La molybdomancie, divination par le plomb, était d'ailleurs grandement pratiquée autrefois par les jeunes filles, pour tout savoir sur l'élu de leur cœur ou pour connaître les initiales du futur amant.
Des choses très étranges arrivent également pendant que sonne minuit.

Des croyances assurent qu'à ce moment-là les animaux parlent le langage des hommes, les abeilles s'agitent dans leur ruche, les arbres fruitiers se couvrent de fleurs, qui disparaissent aussitôt au 12e coup de minuit.

Autre miracle : à minuit, l'eau des sources se transformerait en vin. Il faut donc en boire afin de conserver, dit-on, une bonne santé tout au long de l'année.

Mais la nuit de Noël n'amènerait pas que du positif.

Certaines croyances païennes révèlent que la nuit de Noël est également la nuit de tous les dangers Car c'est durant cette fameuse nuit du 24 décembre que sorcières et démons surgiraient du néant et viendraient nous hanter.

 De même, quand sonnent les douze coups de minuit, les morts reviendraient dans leurs anciennes maisons pour profiter du repas de réveillon. Il faut alors laisser les portes ouvertes pour leur permettre ensuite de s'en aller.

Dans la tradition chrétienne, le malheur est assuré à tous ceux qui n'assistent pas à la messe. Être au lit pendant ce temps engendre des cauchemars pour toute l'année à venir.

 Pour contrecarrer tout malheur, il est donc conseillé d'assister aux trois messes de la Nativité (celle de minuit, celle de l'aurore et celle du 25 décembre).

Le fidèle serait ainsi protégé des fantômes et de tout autre forme de danger, sur terre comme sur mer.